Le Standard termine sur le podium sans marquer (0-0)

Les Rouches, trop peu incisifs chez le champion, ont chuté temporairement de la troisième place, mais ont finalement pu compter sur le Club de Bruges pour éviter le barrage européen.

Si Philippe Clement avait sans surprise fait tourner son effectif, avec les jeunes Jackers, Seigers et Wouters dans le onze, avec Gano et Paintsil également, Michel Preud’homme relançait Mpoku, au détriment de Goreux et non de Fai, et Pocognoli, à la place de Miangue.

Le spectacle avait eu lieu dans les tribunes en avant-match, moins sur le terrain. Il n’y avait aucune grosse occasion à se mettre sous la dent. Le fait le plus important de la première période allait être la sortie sur blessure de Gojko Cimirot, remplacé par Halilovic. Ochoa et Jackers auront eu un peu de boulot en fin de mi-temps, le marquoir restait bloqué. 

La deuxième période n’était pas beaucoup plus emballante, mais le souci pour le Standard, c’est que l’Antwerp avait inversé la tendance à Bruges et prenait donc seul la troisième place au classement. Mais le but d’ouverture n’était pas près de tomber dans le but genkois. Ce sont même les Limbourgeois qui se rapprochaient du 1-0, alors que la pluie commençait à s’abattre sur la Luminus Arena. 

Michel Preud’homme n’avait pas d’autre choix que de jouer la carte offensive. Après Carcela qui a remplacé un Lestienne pas du tout en réussite, c’est Emond qui est venu épauler Oularé à la place de Bastien. Et le but décisif tombait… à Bruges. Vossen égalisait sur pénalty, le Standard se retrouvait donc sur le podium. 

La drache nationale rendait la fin de partie compliquée à Genk, mais les supporters en profitaient, des deux côtés, car Bruges a soulagé tout le camp rouche avec le 3-2. 

Source : Walfoot
 

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Genk000N
Standard000N