Le Standard s’incline 1-3 sur sa pelouse face au leader Genk

Genk, qui n’avait plus gagné au Standard depuis la saison 2011-2012, s’est imposé vendredi à Sclessin en match d’ouverture de la 5e journée des play-offs 1 de la Jupiler Pro League de football. 

Bryan Heynen (41e, 0-1), Aly Samatta (52e, 0-2) et Leandro Trossard (79e, 0-3) ont permis aux Limbourgeois de conserver leur première place avec 44 points, sept de plus que le Club Bruges qui se déplace lundi (14h30) à l’Antwerp. Le Standard, qui a réduit la marque par Razvan Marin (81e, 1-3), est quatrième avec 33 points en attendant la confirmation de la victoire par forfait contre Anderlecht. Comme contre Anderlecht, le Standard a joué sans attaquant de pointe mais cette fois, Renaud Emond était malade. Paul-José Mpoku, qui fêtait son 27 anniversaire, a évolué en faux neuf avec Mehdi Carcela, Alen Halilovic et Mousa Djenepo en soutien. Genk a compté sur son triangle médian Ruslan Malinovskyi, Heynen et Sander Berge pour alimenter son trio d’attaquants. Ce qu’a fait Malinovskyi en lançant en profondeur Junya Ito mais le Japonais est revenu sur ses pas et a servi Samatta, qui n’a pu éviter le retour de Zinho Vanheusden (10e).

Après cette alerte, le Standard a mis le cap vers l’avant et Sébastien Dewaest a reçu une carte jaune pour avoir stoppé Djenepo fautivement (12e). Mpoku (14e), Djenepo (16e) et Kostas Laifis (19e) ont testé Danny Vukovic sans pour autant l’inquiéter. Les deux équipes ne manquant pas d’engagement, on a eu droit à des duels acharnés que l’arbitre n’a pas sanctionné à l’exception d’une faute de Collins Fai sur Heynen (23e). Marin a assuré le spectacle en dépassant Lucumi avant de placer une volée que Vukovic a déviée en corner (40e). Directement après cette frayeur, Trossard a donné un ballon en retrait au premier poteau où l’omniprésent Heynen a surgi (41e, 0-1).

En seconde période après un éclair de Carcela (48e) et un penalty pour une faute de main de Berge refusé par le VAR au Standard (51e), Genk a relancé la manoeuvre. Malinoskyi a directement ouvert la route à Samatta, qui a inscrit son 22e but en plaçant le ballon entre les jambes de Guillermo Ochoa (52e, 0-2). Cette saison, les Rouches ont déjà retourné plusieurs situations compromises. Pour y arriver, Djenepo ne devait pas manquer une déviation sur un centre de Carcela (73e) et ne pas placer sa frappe dans les gants de Vukovic (74e). Michel Preud’homme a tenté de changer le cours du jeu en sortant Mpoku et Halilovic pour Merveille Bokadi et Maxime Lestienne (75e). Mais sur un mouvement lancé par Ito, Heynen a servi Trossard, dont le tir précédent s’était écrasé sur la transversale (79e, 0-3). Genk qui n’avait gagné aucun de ses dix derniers matches à Sclessin a rompu la mauvaise tradition malgré un tir victorieux de Marin sur une talonnade de Bokadi (81e, 1-3).

Source : DH Sports

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Standard011D
Genk123G

Un 5-0 sur tapis vert et des amendes pour Anderlecht… et le Standard

 
Le règlement de l’Union belge est clair : le Sporting devrait être sanctionné par un score de forfait suite à l’arrêt du Clasico par ses supporters.

Des enfants qui quittent le stade en pleurant, des stewards aveuglés par les gaz lacrymogènes, des fumigènes, des pétards et des sièges qui volent. Voilà ce qu’on retiendra de ce Clasico de la honte disputé, vendredi soir, qui marque presque un point de non-retour dans la crise anderlechtoise, la pire de l’histoire du club bruxellois. Retour sur une soirée où le football est passé au second plan.

1 Pourquoi le match a-t-il été arrêté ?

Car Monsieur Lambrechts a parfaitement respecté les trois phases de la procédure. A la 6e minute, après l’ouverture du score d’Halilovic… finalement annulée par le VAR, le bloc anderlechtois, furieux, a jeté des fumigènes, des pétards et des sièges sur le terrain.

La phase 1 a été enclenchée et un appel au micro a été effectué par le speaker de Sclessin, demandant aux supporters de se calmer. Mais les agissements du kop mauve n’ont pas cessé et ont même redoublé d’intensité après l’ouverture du score de Marin, sur coup franc, à la 22e minute.

La phase 2 a été déclenchée par Monsieur Lambrechts, qui a invité les joueurs à rentrer au vestiaire de manière temporaire comme le règlement le prévoit.

Après un peu moins de dix minutes d’interruption, les joueurs sont revenus sur la pelouse et le VAR s’est à nouveau illustré en accordant un penalty (justifié) de Kara sur Djenepo, provoquant l’exclusion du Sénégalais. Mpoku se chargeait de convertir le penalty. C’en était trop pour les supporters anderlechtois qui récidivaient, en envoyant tout ce qu’ils pouvaient près d’Ochoa, provoquant le déclenchement de la phase 3 et l’arrêt définitif de la rencontre sur le score de 2-0, alors que 25 minutes avaient été jouées.

2 Que risque le sporting d’Anderlecht ?

De perdre la rencontre par forfait, tout simplement. Ce n’est pas encore tout à fait acté puisque l’affaire devra passer devant la Commission des Litiges, sur base des rapports de l’arbitre et du match delegate, qui détailleront les incidents précités. Mais comme Renaud Duchêne, avocat en droit du sport contacté par nos soins, le rappelle : l’article P1917 du réglement fédéral est très clair. Il précise que « lorsque l’arbitre arrête définitivement le match, celui-ci est perdu avec des scores de forfait par le club dont les supporters sont responsables des incidents ». Anderlecht risque donc tout simplement de se voir infliger un score de 5-0. Et le club bruxellois risque une amende salée, de minimum 50.000 euros, sur base du règlement de la Pro League.

3 Que risque le Standard ?

Il est probable que le Standard soit également sanctionné d’une amende pour l’utilisation de fumigènes par ses supporters. En début de rencontre, les fumées provoquées par ces derniers ont retardé le coup d’envoi. Et après les buts liégeois, d’autres fumigènes ont craqué en tribune rouche.

4 Quid de la carte rouge de Kara et des buteurs ?

Exclu suite à deux cartons jaunes, dont un reçu après intervention du VAR lors du penalty accordé à Djenepo, Kara devrait bien être suspendu pour la réception de La Gantoise… si on se base sur la jurisprudence Charleroi-Standard (arrêté fin 2016).

Après l’arrêt définitif du choc wallon, les buteurs et les cartons avaient été conservés. Les buts marqués par Razvan Marin et Paul-José Mpoku seront donc également conservés dans les statistiques des deux joueurs. C’est anecdotique, bien évidemment. Mais c’est au moins une preuve qu’on a vu un peu de football, ce vendredi soir.

Avant la honte anderlechtoise.

Source : DH Sports

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Standard2Match arrêté2G
Anderlecht0Match arrêté0D

Un Bruges sans pitié humilie le Standard (4-0)

Le match a tourné à la correction pour les Rouches face au FC Bruges.
Le Club Bruges s’est nettement imposé 4-0 face au Standard dans le dernier match de la 3e journée des playoffs I du championnat de Belgique de football, lundi soir au stade Jan Breydel de Bruges. Les Brugeois reviennent à 1 point de Genk, qu’ils affronteront dimanche.

Alors que le début de match était équilibré, les Brugeois ouvraient le score sur un autogoal de Vanheusden, qui envoyait le ballon dans ses propres filets après avoir glissé à la 22e minute.

Nouveau coup de massue 120 secondes plus tard lorsque Siebe Schrijvers trompait Ochoa du gauche pour donner deux buts d’avance aux Gazelles. A la demi-heure, Diatta y alla d’un tir puissant qui touchait la transversale liégeoise.
Dennis marquait de la tête à la 39e, permettant à Bruges de mener 3-0 à la mi-temps. Wesley fixait le score à 4-0 à la 80e minute.
 
Les Blauw en zwart reviennent ainsi à une longueur de Genk, qui a battu La Gantoise 2-1 samedi. Les Limbourgeois comptent 38 points, les Brugeois 37. Le Standard est 3e avec 33 points.
L’Antwerp, qui s’est imposé 1-2 à Anderlecht dimanche, occupe la 4e place (31), devant le Sporting (26) et La Gantoise (25).
 
La 4e journée des playoffs I débutera vendredi par le clasico Standard – Anderlecht. Gand recevra l’Antwerp samedi et le match au sommet aura lieu dimanche dans le Limourg, où Genk accueillera le Club Bruges sur le coup de 18h00.
 
Source : DH Sports
 

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Bruges314G
Standard000D

Le Standard s’impose à Gand et revient à deux points de Genk ! (1-2)

Le Standard a pleinement profité du faux pas du leader Genk, battu mardi par l’Antwerp. En difficulté à la Ghelamco Arena ce mercredi, les Liégeois ont su éviter le piège gantois pour s’imposer 1-2 à Gand grâce à un penalty de Razvan Marin à la 90e minute. Après deux journées dans les playoffs I, les Liégois comptent 33 points et reviennent à la deuxième place à deux points du leader limbourgeois.

La victoire du Standard ce mercredi n’a pas été de tout repos. C’est en effet La Gantoise qui s’est créée les meilleures occasions de la rencontre. L’équipe de Jesse Thorup a tout de suite imposé son jeu devant son public. D’abord timidement avec de nombreuses ‘demi-occasions’ dans la première demi-heure. Puis de manière plus insistante avec des frappes de Yaremchuk (37e) et d’Odjidja (41e) détournées brillamment par Ochoa. Bien placés défensivement, les Liégeois ont parfaitement réduit à néant les bonnes intentions gantoises. Mieux, ils ont réalisé la belle affaire dans les derniers instants de la première période avec un but de la tête de Renaud Emond sur un coup franc télécommandé de Kosanovic (45e).

Ce but d’avance n’aura pas fait long feu. Après la pause, Gand a rétabli l’égalité sur une frappe tendue de Birger Verstraete qui n’a laissé aucune chance à Ochoa (46e). Les Buffalo’s ont maintenu la pression pendant le reste de la période mais ont trop souvent péché dans la dernière passe. Ochoa n’a ainsi dû sortir le grand jeu que face à Odjidja (53e) et a été épargné en fin de match par un coup de tête imprécis de Yaremchuk (83e). Les ‘Rouches’ se sont alors mis à y croire en augmentant la fréquence de leurs contres. C’est sur un de ceux-ci que Alen Halilovic s’est infiltré dans le rectangle avant de s’écrouler suite à un contact avec Birger Verstraete. L’arbitre n’a pas bronché mais s’est ravisé quelques instants plus tard après avoir visionné la vidéo. Sans pitié, Razvan Marin a pris ses responsabilités depuis les onze mètres et envoyé une frappe supersonique dans le plafond du but pour offrir la victoire aux siens (90e).

Source : DH Sports

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
La Gantoise011D
Standard112G

Le Standard entame ses Playoffs de la meilleure des manières face à l’Antwerp et prend la 2e place (3-1)

Les Liégeois (30 points), menés 0-1 jusqu’à la 71e, en profitent pour grimper à la deuxième place de la Jupiler Pro League et pour revenir à deux points du leader, le Racing Genk. L’Antwerp (25 points) glisse, pour sa part, à la sixième place en attendant les rencontres de samedi entre le Racing Genk et le Sporting d’Anderlecht (20h30) et de dimanche entre le Club de Bruges et La Gantoise (18h00).

Dans un début de rencontre équilibré, le Standard de Liège allumait la première mèche. Marin (4) armait une frappe puissante de l’extérieur de la surface qui venait heurter le montant de Bolat. L’Antwerp répondait à la 25e minute de jeu via Mbokani. L’attaquant anversois se frayait un chemin tout seul dans la défense liégeoise avant d’ajuster Ochoa d’un extérieur du pied. Le Standard de Liége accusait le coup et était tout proche d’encaisser un second but des œuvres de Refaelov quelques minutes plus tard (35).

Les Liégeois tentaient de revenir au score dès l’entame de la seconde période. Laifis voyait notamment sa reprise de volée fuir le cadre de Bolat (53). Face à un bloc bas anversois, les troupes de Michel Preud’homme ne parvenaient pas à trouver la faille. C’est finalement sur une percée individuelle de Marin que les locaux parvenaient à revenir au score. Le Roumain s’infiltrait magnifiquement dans le rectangle avant de servir Djenepo qui concluait d’une « Madjer » (71). Le Standard poussait et faisait à nouveau la différence à neuf minutes du terme via un tir à bout portant de Cavanda (81). Les Liégeois inscrivaient même un troisième but des œuvres de Laifis à la 88e.

Source : DH Sports

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Standard033G
Royal Antwerp101D

Le Standard s’offre une remontada, Anderlecht s’impose, Charleroi et Bruges battus, La Gantoise en PO1!

La dernière journée de la phase classique du championnat a tenu toutes ses promesses: des buts et des retournements de situations.La Gantoise est la dernière équipe à rejoindre les playoffs I de la Jupiler Pro League. Les troupes de Jess Thorup ont validé leur ticket lors de la trentième et ultime journée de la phase classique en s’imposant sur la pelouse de Saint-Trond (0-2), dimanche.

À l’entame du deuxième quart d’heure de jeu, La Gantoise profitait d’une mésentente incroyable entre Acolatse et Asamoah pour ouvrir le score. Yaremchuk bénéficiait, en effet, d’une passe en retrait ratée du premier nommé et trompait le portier trudonnaire à bout portant (17e). Dix minutes plus tard, les Gantois avaient l’opportunité de doubler la mise mais Sorloth manquait sa reprise de volée.

En début de seconde période, Yaremchuk inscrivait son deuxième but de la soirée avant de voir l’arbitre annuler sa réalisation pour une position de hors jeu (47e). Ce n’était que partie remise puisque, à l’heure de jeu, l’attaquant ukrainien, isolé au petit rectangle, crucifiait à nouveau le gardien Steppe.

Remontada au Standard, Genk perd 2 points, l’Antwerp et Bruges 3, Ostende-Coucke 0-2

Disputée en marge de la « finale » pour le sixième ticket du playoff 1, la 30e et dernière journée de la saison régulière de la Jupiler Pro League de football devait en principe exclusivement servir aux cinq autres qualifiés d’aborder le mini-championnat final avec trois points de plus. Un et demi, en réalité, alors qu’en playoff 2 tout le monde repart à zéro, après trente fois nonante minutes d’efforts ne rapportant donc rien du tout. Lokeren disputait lui – en principe – son dernier match en D1A.

Ses adieux ont d’ailleurs été triomphaux puisqu’il a balayé le Cercle de Bruges en première mi-temps, 3-0 (27e Amine Benchaib, 35e José Cevallos et 39e Ari Skulason). Serge Gakpe a ensuite réduit l’écart (3-1) à la 69e.

Le leader Genk, sans Pozuelo, d’abord mené 1-0 à Zulte-Waregem (un penalty transformé par Hamdi Harbaoui à la 13e minute), croyait avoir réalisé la bonne affaire du jour après avoir complètement renversé la situation grâce à Ruslan Malinovsky (1-1, 19e), Junya Ito (1-2, 38e) et Leandro Trossard (1-3, 60e).

Mais il s’est ensuite relâché et Sandy Walsh, de la tête, à la 70e, puis encore Harbaoui, dans les arrêts de jeu (90e +3, 3-3) le lui ont fait payer cher.

Heureusement pour Genk, Mouscron, en déplacement à Bruges, y a conservé son brevet d’invincibilité en 2019, et a même gagné.

L’Excel a mené 0-1 grâce à Selim Amallah, de la 33e à la 72e minute. Siebe Schrijvers a alors égalisé (1-1) pour les blauw en zwart. Mais Nemanja Antonov a définitivement redonné l’avance aux Hurlus d’un tir foudroyant du gauche à la 81e.

Genk termine donc avec une avance de sept points (63-56) sur Bruges, à diviser par deux. Même si cela fait en réalité… quatre points (32-28)!

Le Standard, troisième, qui pensait aplatir Waasland-Beveren, s’est retrouvé distancé de deux buts à la mi-temps, Guillermo Ochoa s’étant incliné face à Stefan Milosevic aux 15e et 43e minutes. L’artilleur monténégrin n’en resta d’ailleurs pas là, ajoutant une troisième plume à son chapeau à la 49e (0-3).

Merveille Bokadi donna le coup d’envoi de la remontada à la 55e, Moussa Djenepo bouchant ensuite le trou en trois minutes (56e et 59e). Orlando Sa signa lui le but de la victoire (4-3) à la 78e.

L’Antwerp, désormais sixième, qui ne s’attendait pas à une partie de plaisir à Courtrai, ne s’attendait sans doute pas pour autant à perdre.

Le marquoir est d’ailleurs resté vierge pendant 84 minutes, avant d’être débloqué par Julien De Sart, puis Felipe Avenatti (90e +4).

Enfin Anderlecht, à présent quatrième, qui entend rafler autant de points que possible en playoff 1, afin de terminer à un rang honorable, a en attendant enchaîné une troisième victoire consécutive à Ostende.

La nouvelle équipe de Marc Coucke a en effet battu l’ancienne 0-2 grâce à des buts de l’inévitable et déjà indispensable Yannick Bolasie, de la tête à la 69e, et d’Ivan Santini, dans le temps additionnel (90e +4). Chaque fois sur un assist de Yari Verschaeren…

Source : DH Sports

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Standard044G
Waasland Beveren213D

Anderlecht et le Standard, victorieux contre Courtrai et au Cercle, valident leur ticket pour les PO1, Charleroi éliminé malgré sa victoire à l’Antwerp

La Ghelamco Arena était au coeur de la 29e et avant-dernière journée de la saison régulière de la Jupiler Pro League de football, dimanche. Parce que même s’ils n’étaient mathématiquement pas les seuls, les Buffalos représentaient en réalité l’unique menace pour les trois équipes du top 6, le Standard, Saint-Trond et Anderlecht, qui n’avaient pas encore validé leur ticket pour le playoff 1.

Et c’est comme par hasard à Gand que le marquoir a scintillé en premier, l’Ukrainien Roman Yaremchuk ouvrant en effet la marque dès la 3e minute contre Ostende et son directeur sportif Hugo Broos, désormais entraîneur.

Tout a cependant failli s’écrouler pour l’équipe locale lorsque Bojan Nastic a égalisé à la 43e.

Mais Jean-Luc Dompé a libéré le stade en redonnant – définitivement – l’avantage aux Gantois dès la 50e minute.

La bonnne affaire pour les Buffalos, c’est que Saint-Trond n’a pas gagné à Mouscron, l’équipe en forme du moment, invaincue depuis le nouvelle année, et qui l’est restée dimanche, malgré deux exclusions (Nikola Gulan à la 72e et Frank Boya à la 79e).

L’inévitable Taiwo Awoniyi, à la 33e, a en effet répondu au but d’ouverture signé Daichi Kamada à la 15e.

Du coup les Canaris abandonnent leur sixième place à Gand, mais la reprendront en cas de succès contre leur rival dimanche prochain au Stayen.

Un match nul suffira en revanche aux visiteurs, qui comptent le même nombre de points (47), mais deux victoires de plus (14-12) que Saint-Trond.

Le Standard s’est qualifié pour le playoff 1 en dominant le Cercle de Bruges au Jan Breydel (1-2) grâce à un doublé de son capitaine Renaud Emond (17e et 35e).

Anderlecht, qui a battu Courtrai 2-0, également grâce à un doublé de son capitaine, Sven Kums (33e et 70e), est désormais cinquième, et assuré lui aussi, comme le Standard, d’une place en playoff 1.

Précisément parce que La Gantoise et Saint-Trond, qui peuvent encore dépasser les Bruxellois, s’affrontent lors de la dernière journée.

Il n’y a par ailleurs pas eu de surprise au match des extrêmes entre le leader, Genk, et Lokeren, la lanterne rouge, qui sauf retournement de situation extra-sportive, était déjà condamné à la relégation en Proximus League (D1B).

L’équipe locale, avec pour la dernière fois Pozuelo à la Luminus Arena, a en effet (péniblement) gagné 1-0 grâce à un goal de Joakim Maehle à la 77e.

Genk, qui conserve ses six points d’avance sur Bruges, autoritaire vainqueur 0-4 à l’AS Eupen (22e Hans Vanaken, 23e Krépin Diatta, 45e Ruud Vormer et 47e encore Vanaken), est par conséquent sacré champion de la saison régulière.

Ce qui lui vaut d’empocher un ticket pour le troisième tour préliminaire de l’Europa League.

Il ne le refusera pas, mais on se doute bien que l’objectif du club limbourgeois se situe beaucoup plus haut.

Source : DH Sports

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Cercle Bruges011D
Standard202G

Un match très plaisant entre le Standard et Mouscron accouche d’un match nul: 1-1

Les supporters du Standard ont chauffé l’ambiance en faisant deux tifos. Sur le terrain, l’effet Sclessin a également été ressenti par les Mouscronnois. Après s’être démarqué, Awoniyi a servi tranquillement Selim Amallah dont l’envoi dans l’angle fermé n’a pas surpris Guillermo Ochoa (3e). Le Standard a répliqué sèchement: Milos Kosanovic a propulsé Renaud Emond seul devant Jean Butez mais le tir de l’attaquant était trop mou pour surprendre le gardien français (5e). Fin prêts physiquement, les Hurlus ont imprimé un rythme élevé avec régulièrement sept joueurs dans le camp adverse. Il y avait de l’intensité et au milieu, Mouscron pouvait compter sur deux pitbulls: Frank Boya et Marko Bakic.

Si le ballon est allé d’un côté à l’autre, Ochoa n’a pas plus été inquiété par un coup franc de Mbaye Leye (14e) et un tir de Bakic (21e) que la défense mouscronnoise sur un centre au premier poteau de Kostas Laifis (20e). Toutefois, la physionomie de la rencontre a changé quand, blessé, Leye a cédé sa place à Manuel Benson (25e). Cela a déstabilisé les Hurlus et le Standard en a profité pour dominer la fin de la période. Mais isolé côté droit, Maxime Lestienne a tiré dans les airs (31e) et sur une action rapide menée par Mehdi Carcela et Marin, Emond n’a pas cadré sa déviation (37e). Enfin, Butez a bien boxé un coup franc de Marin (40e).

A la reprise, Butez n’a eu la possibilité de contrer un tir de l’extérieur du rectangle de Roumain sur un coup de coin en retrait de Kosanovic (54e, 1-0). Le Standard n’a pas eu le temps de gérer son avance. Il l’avait échappé belle sur deux tentatives de Sidney Friede (55e, 57e) quand, suite à un superbe travail préparatoire d’Amallah, Awoniyi a inscrit son 6e but en sept rencontres (60e, 1-1). Mouscron en voulait plus et Ochoa a repoussé une reprise de la tête d’Awoniyi (66e).

Preudhomme a alors sorti Emond pour Alen Halilovic (70e) mais c’est encore Ochoa, qui a dû s’employer sur un coup franc d’Amallah (77e). De quoi inciter le coach du Standard à remplacer Lestienne par Moussa Djenepo (82e), qui a pris aussitôt sa sixième carte jaune de la saison pour une faute sur Boya (83e). Le final a été passionnant mais le Standard n’a pas signé un septième succès d’affilée à domicile et Mouscron n’aura pas aligné une septième victoire consécutive.6 points avec un match de moins.

Source : DH Sports

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Standard011N
Mouscron Peruwelz011N

Pro League: le Standard s’incline à La Gantoise (2-1)

Alors que La Gantoise n’avait pris qu’un point en trois rencontres, Jess Thorup devait se passer de deux éléments de base, Nana Asare et Igor Plastum, grippés.

Michel Preud’homme avait reconduit le onze, qui a dominé Lokeren (3-1).

Les Buffalos ont directement prouvé aux Standardmen qu’ils étaient d’une autre trempe que les Waeslandiens en bloquant Paul-José Mpoku, qui a tenté une offensive sur l’aile (1e). Dans la foulée, Jean-Luc Dompé, un ex-Standardman, a alors expédié un ballon que Guillermo Ochoa a dégagé des poings (3e).

Alors que les Rouches leur facilitaient la tâche en perdant pas mal de ballons, les visités n’en profitèrent pas pour mettre le grappin sur la rencontre. Après un intermède illustré par un tir de Mehdi Carcela (19e), les Buffalos ont de nouveau inquiété Ochoa. Le Mexicain a sauvé son camp devant Jonathan David (21e) avant d’intervenir sur une frappe à bout portant de Sorloth (22e). Le rythme avait baissé quand les Gantois ont mené un contre rapide avec Thomas Kaminski et David. Le jeune prodige canadien a glissé le ballon à Sorloth, prêté par Crystal Palace, qui a marqué son deuxième but d’un tir croisé (39e, 1-0).

La Gantoise était lancée et sur un coup franc de Dompé, Collins Fai a involontairement dévié le ballon vers Bronn, qui ne pouvait rêver d’un plus bel assist. Le défenseur central tunisien en a profité pour marquer son 7e but de la saison (43e, 2-0). Le Standard était assommé mais Ochoa, qui a repoussé une tête dangereuse de Roman Yaremchuk (45e+1), avait tous ses esprits.A la reprise, le Standard est apparu plus volontaire, mais cela n’a pas amené le danger escompté. C’était d’autant plus difficile que le milieu rouche n’était pas à la hauteur et que les combinaisons entre Mpoku, Emond et Maxime Lestienne, qui a cédé sa place à Alen Halilovic (69e), étaient rares.

Mais sur un assist de Razvan Marin, Emond a inscrit son dixième but de la saison (90e+1, 2-1), sans pour autant permettre au Standard d’accrocher son premier succès en déplacement chez un membre du top 7.

Source : DH Sports

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
La Gantoise202G
Standard011D

Grâce à Marin, Lestienne et Emond, le Standard assure contre Lokeren et revient à hauteur de Bruges

Le Standard a profité de la venue de Lokeren pour renouer avec la victoire lors du match d’ouverture de la 26e journée du championnat de Belgique de football (3-1).

Razvan Marin (16e, 1-0), Maxime Lestienne (31e, 2-0) et Renaud Emond (71e) ont permis aux Rouches de monter à la troisième place du classement avec le même nombre de points (46) que le Club Bruges (2e). Malgré la réduction du score par Olivier Deschacht (75e, 3-1), Lokeren a subi sa sixième défaite en déplacement d’affilée et reste dernier (17 points) à 5 points de Waasland-Beveren. A la suite des retours d’Emond (blessé) et de Collins Fai (suspendu),

Michel Preud’homme a écarté Luis Pedro Cavanda de l’équipe, qui n’avait pas brillé à Genk. Djenepo souffrait du dos et n’était pas prêt pour le match.

A Lokeren, Glen De Boeck devait se priver de Marco Miric (fracture du métatarse) et de Lukas Marecek (malade).

Lestienne a animé le début de rencontre notamment en servant Marin, qui a cadré un tir sans danger pour Davino Verhulst (5e). Lancé par Mehdi Carcela, l’ailier n’a pu éviter le gardien waeslandien, qui s’était retrouvé sur son chemin (9e). Lokeren ne s’est pas contenté de résister. Sur un service de Mehdi Terki, Guus Hupperts a complétement dévissé sa reprise de la tête (13e). Dans la foulée, le Standard a aussi failli marquer mais le gardien lokerenois a sorti un envoi de Zinho Vanheusden (14e). Il y avait du but dans l’air. Sur un service de Lestienne, Marin a ajusté Verhulst du gauche (16e, 1-0). Les Rouches avaient fait le principal: à partir de ce moment, les Lokerenois ont laissé apparaître toutes leurs lacunes. Le Standard n’avait pas besoin d’être dangereux pour dominer. Après avoir servi Emond dont la reprise de la tête a manqué de puissance (25e), Paul-José Mpoku a préparé un bon ballon que Lestienne a catapulté dans l’angle opposé (31e, 2-0). Incapable de parachever un bon travail d’Ari Skulason, Hupperts a encore eu l’opportunité de tromper Guillermo Ochoa (35e) mais sans un réflexe de Verhulst, Emond aurait alourdi l’addition (40e).

A la reprise, le Standard a laissé venir Lokeren. Les visiteurs ont tranquillement fait circuler le ballon sans pour autant mettre à mal la défense liégeoise. Le match était relax d’ailleurs après une heure de jeu, l’arbitre Jonathan Lardot n’avait sifflé que six fautes. Mais le public en voulait plus et Carcela l’a contenté en ouvrant le chemin à Emond, qui a inscrit son 9e but de la saison (71e, 3-0).

La fin de rencontre n’a toutefois pas été en sens unique puisque sur un coup de coin de Skulason, Deschacht a sauté plus haut que Kostas Laifis pour réduire la marque (75e, 3-1).

Source : DH Sports

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Standard213G
Lokeren011D