Catégorie : Croky Cup

Le Standard renoue avec la victoire sereinement (4-0)

Les Rouches ont profité de la venue du leader de D1 amateurs pour gagner enfin en confiance. Pour la première fois de la saison, ils ont ouvert le score et ont inscrit plus de deux buts.

Comme attendu, Ricardo Sa Pinto relançait Gillet et Sa face aux Cygnes. Hormis Cavanda qui prenait la place d’un Pocognoli ménagé, la défense ne changeait pas. Scholz n’était d’ailleurs même pas sur le banc. Marin était le dernier changement de ce onze de base, au détriment de Bokadi.

Les Liégeois prenaient position dans le camp adverse mais étaient un peu trop brouillons pour se créer des occasions en équipe. Orlando Sa galvaudait deux opportunités intéressantes. Heist pouvait se montrer dangereux coup sur coup, avec un Napoleone très bien en jambes. Kabeya ne passait pas loin de pousser un de ses centres au fond.

Le Standard traînait, un Carlinhos peu en réussite allait offrir le 1-0 à son équipe en partant de la gauche et en passant entre deux hommes. Dans la foulée, Marin envoyait une pêche dans le fond des filets de Stroobants, les Rouches étaient bien lancés dans ce début du troisième quart d’heure.

Alors qu’il avait manqué le 3-0 sur un centre de Fai devant le but, Orlando Sa marquait après l’heure de jeu sur un centre idéal de Marin dans le petit rectangle. Il était remplacé dans la foulée par Cop, le Croate a inscrit son premier but en Rouche grâce à un centre de Fai devant le but.

Il ne s’est plus passé grand-chose par la suite. La faute à une seconde jaune obtenue par Mpoku à un quart d’heure du terme. Deux semelles le renvoyaient logiquement aux vestiaires. Luchkevych et Djenepo auront reçu quelques minutes de temps de jeu, Heist aura manqué de sauver l’honneur. Un bon coup-franc de Kabeya ne passait pas loin de la lucarne, Gillet réalisait un bel arrêt avant que Bambi ne rate le cadre.

Avant de recevoir Lokeren, le Standard pousse un petit ouf de soulagement mais cette prestation a certainement assez peu de valeur, vu l’écart de niveau.

Source : Walfoot

[kad_youtube url= »https://www.youtube.com/watch?v=f4Hx7mKcvMY » width=625 ]

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Standard224G
Heist000D

Réduit à dix, le Club de Bruges remporte la Supercoupe (2-1)

Croky cup 2016

Les Blauw en zwart, pourtant menés 0-1 après un coup de tête victorieux d’Ivan Santini (39e), et surtout réduit à dix suite à l’exclusion d’Hans Vanaken (41e), a en effet complètement renversé la situation.

Le FC Bruges, champion de Belgique, mais battu 1-2 par le Standard en finale de la Coupe, a vengé cette défaite sur le même score samedi à l’occasion de la supercoupe de Belgique disputée dans ses installations à l’Olympiapark. Les Blauw en zwart, pourtant menés 0-1 après un coup de tête victorieux d’Ivan Santini (39e), et surtout réduit à dix suite à l’exclusion d’Hans Vanaken (41e), a en effet complètement renversé la situation grâce à deux chefs d’oeuvre de José Izquierdo (51e) et de Ruud Vormer (62e) en 2e mi-temps. Bruges, dont c’est la 14e victoire en supercoupe – un record – ne l’avait toutefois plus remportée depuis 2005.

Jean-François Gillet, titularisé dans le but du Standard, a vu avec soulaqement une tête de Lior Refaelov qui avait repris un centre de Laurens De Bock, passer à côté dès la 5e minute.

Le Standard a rapidement équilibré les échanges, prenant même l’ascendant. Il n’empêche que Gillet a eu une frayeur encore plus grande à la 28e, quand il a regardé un tir d’Izquierdo s’écraser sur le poteau après une perte de balle de Collins Fai (23e). Ce fut ensuite au tour de Stefano Denswil de botter au-dessus après un dangereux renvoi dans l’axe d’Ibrahima Cissé (28e).

Dominateur mais régulièrement en danger, le Standard a quand même ouvert le score à la 39e sur un corner d’Adrien Trebel imparablement prolongé de la tête par son attaquant croate Ivan Santini (0-1).

Trois minutes plus tard Vanaken était exclu pour avoir mis son pied sur la cheville de Faruku Miya plutôt que sur le ballon.

A la reprise et malgré son infériorité numérique, il ne fallut que six minutes à Bruges pour égaliser à la suite d’un impressionnant raid d’Izquierdo, parti dans son camp et dont personne n’a été en mesure d’enrayer la course (1-1).

Bruges prit ensuite l’avantage via Ruud Vormer qui expédia en pleine lucarne un ballon que la défense rouche, et en particulier Trebel, n’avait pas assez vigoureusement éloigné de ses bases, à la 62e. 2-1, score final.

Source : DH Sports