Catégorie : Non classé

Le Standard a eu les occasions contre Vitória, mais aura besoin d’un miracle contre Arsenal (1-1)

Le Standard de Liège a réalisé la mauvaise opération dans le groupe F jeudi en étant accroché sur la pelouse du Vitoria Guimaraes (1-1) lors de la 5e et avant-dernière journée de la phase de poules de l’Europa League de football.

Au penalty de Lestienne (40e) a répondu Andre Pereira (45e+2).

Les Liégeois, désormais troisièmes avec 7 unités, comptent deux points de retard sur l’Eintracht Francfort, deuxième, qui a créé l’exploit sur la pelouse du leader Arsenal (1-2). après avoir été mené au score à la suite d’une réalisation d’Aubameyang (45e+1), et ce grâce à un doublé de l’ancien joueur de Saint-Trond Kamada (55e, 64e). Les Anglais, 10 points, se déplaceront à Sclessin lors de la dernière journée le 12 décembre prochain. Francfort accueillera pour sa part Guimaraes, quatrième du groupe et déjà éliminé avec deux points.

Dominant en début de rencontre, le Standard devait pourtant s’en remettre à son portier Arnaud Bodart pour repousser deux tentatives portugaises, des oeuvres d’Andre Pereira (11e) et de Falaye Sacko (23e). Les Liégeois réagissaient dans la foulée sur un tir cadré de Maxime Lestienne (28e). A sept minutes du repos, le milieu de terrain du Standard Samuel Bastien s’infiltrait dans le rectangle et était accroché par le gardien Douglas Jesus. Lestienne ne se faisait pas prier pour ouvrir le score sur le penalty (40). Alors que l’on se dirigeait vers la pause, Guimaraes parvenait à égaliser par l’intermédiaire d’Andre Pereira (45e+2).

En deuxième période, les Liégeois souffraient face aux infiltrations portugaises et manquaient de liant en zone offensive pour véritablement inquiéter la défense du Vitoria. La montée au jeu de Selim Amallah, à la 71e, permettait au Standard de se montrer enfin dangereux, notamment sur une frappe puissante de l’international marocain à neuf minutes du terme. Malgré une grosse domination en fin de rencontre, les « Rouches » ne trouvaient plus la faille.

Il faudra un concours de circonstances heureux pour que le Standard se hisse en seizièmes de finale à savoir battre Arsenal dans tous les cas et espérer que Francfort ne batte pas Guimaraes. Et dans le cas contraire, il faudra dominer très largement les Gunners. la dernière qualification du Standard pour le printemps européen remonte à la saison 2011-2012.

Source : DH Les Sports+

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Guimaraes101N
Standard101N

Marin et Mpoku offrent le Clasico au Standard malgré le VAR (2-1)

Après la défaite, 1-0 à La Gantoise, lors de ses débuts officiels à la tête de l’équipe anderlechtoise, Fred Rutten se voyait proposer un déplacement encore plus difficile, dimanche au Standard, dans le cadre de la 24e journée de la Jupiler Pro League de football. Mais il avait entre-temps fêté une (courte) victoire, 2-1, contre l’AS Eupen, accueilli un renfort présumé de choix avec l’arrivée de Yannick Bolasie (sur le banc au coup d’envoi), et surtout eu l’occasion d’encore mieux connaître ses joueurs et leurs aptitudes.

Malgré tout cela les choses n’ont pas mieux tourné pour lui qu’à la Ghelamco Arena, ou à peine. Mené 1-0 après 22 minutes, Anderlecht a certes égalisé à la 28e, et conservé non sans mal le nul jusqu’à la 89e, avec l’aide du VAR, avant de s’incliner 2-1 sur une action lumineuse de Paul Mpoku. Il sera septième et virtuellement dans le playoff 2, si Saint-Trond bat l’AS Eupen dans le match de clôture. Le Standard, quatrième, revient lui à deux points de Bruges, tenu en échec, 1-1, par La Gantoise, dans l’après-midi…Ceux qui s’attendaient à voir les mauves plier d’emblée sous une tempête rouche, ont été détrompés. Peut-être parce que le Standard n’avait pas prévu d’emballer le match dès le coup d’envoi. Zakaria Bakkali a même contraint Guillermo Ochoa à se détendre à la 17e. Mais Thomas Didillon fut à son tour obligé de s’employer pour empêcher Gojko Cimirot de conclure victorieusement une action remarquablement orchestrée par Mehdi Carcela (21e).

Ce n’était cependant que partie remise car le candidat malheureux au soulier d’or a, dans la minute suivante, offert l’ouverture du score à Razvan Marin (1-0, 22e). Il ne fallut cependant que six minutes à Anderlecht pour rétablir l’égalité via son capitaine Sven Kums, qui transforma en effet magistralement un coup-franc, après une faute de Collins Fai sur Bakkali (1-1, 28e). Didillon préserva cet acquis en sauvant du pied devant Renaud Emond (40e).

Anderlecht développa ensuite une fort belle action sur le flanc gauche. Ivan Obradovic centra parfaitement, mais Ivan Santini conclut de la tête dans les bras du gardien (43e). Bref les mauves avaient au moins tenu le coup jusqu’au repos (1-1).

Le Standard a pressé à la reprise. Mais c’est une action partie du milieu du terrain, lorsque Emond profita d’un raté d’Edo Kayembe pour lancer Maxime Lestienne en profondeur, qui aurait dû lui donner l’avantage. L’ancien mouscronnois galvauda cependant cette occasion 36 carats.

On savait que beaucoup allait dépendre de Carcela dans ce Clasico, mais lui même ne se doutait pas que l’assistance-video (VAR) allait faire annuler son bijou de goal à la 61e. Le tir en or que le Marocain décocha du pied droit, après avoir effacé Kara, n’avait en effet laissé aucune chance à Didillon. Mais la caméra avait au préalable enregistré une faute de Kostas Laifis sur Bakkali, et Lawrence Visser annula le point.

Fureur de Michel Preud’Homme, aussitôt renvoyé pour la Xeme fois en tribune assise. Adrien Trebel, Yannick Bolasie, Orlando Sa et Alen Halilovic entrèrent ensuite successivement au jeu pour tenter de faire la différence.

Source : DH Sports

 

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoalsRésultat
Standard112G
Anderlecht101D